©https://freeuse.io/

Ces jours-ci je suis fatiguée. Fatiguée de me battre pour qu'on ne me refile pas un poste qui ne me correspond pas à mon retour au travail. Fatiguée de m'être battue en vain pour une place en crèche. Fatiguée des nuits souvent hachées par les tentatives de LittlePirate de venir dans notre lit ou les réveils soudains de TinyFairy (les fucking poussées dentaires).

Ces jours-ci, j'ai moins envie d'écrire sur le blog, hormis les billets persos. Je culpabilise d'allonger les délais pour mes billets tests, mais je suis trop fatiguée pour me forcer.

Ces jours-ci, le temps maussade assombrit mon humeur.

Ces jours-ci je commence à tourner en rond à la maison. Je me sens sûrement un peu seule, moi la maman au foyer depuis déjà plus d'un an... Et en même temps, je commence à angoisser en voyant approcher le moment où il me faudra confier TinyFairy. L'ambivalence des sentiments...

Ces jours-ci, je vois filer le temps qui me reste auprès des enfants et ça me rend mélancolique. Et je ne peux pas m'empêcher de compter au lieu de profiter.

Ces jours-ci, j'ai ces paroles en tête "Il faut que quelqu'un m'aide / Je n'ai qu'une seule vie / A trouver le remède / Je n'ai qu'une seule vie / Chaque jour cette pensée m'obsède / Je n'ai qu'une seule vie".

Ces jours-ci j'ai décidé de me secouer un peu. De passer moins de temps derrière l'ordinateur pendant les siestes de TinyFairy. De profiter à 1000 % d'elle. De faire des super trucs avec mes grands avant qu'ils partent en vacances. De voir le plus de monde possible.Pro-fi-ter !

J'espère vraiment qu'une fois le problème travail réglé je vais arrêter de compter les jours...