17 mois de TinyFairy ©Kid Friendly

17 mois déjà…

Avec les débuts en collectivité, les microbes ne t’ont pas épargné ce mois-ci entre rhino-bronchite (je ne savais même pas que ça existait !) et double otite avec tympans perforés. Cela a pesé sur ton appétit déjà très cyclique. A tel point qu’on s'est inquiété et qu'on t’a laissé manger n’importe quoi pourvu que tu manges (et on s'est fait avoir comme des bleus !!!). Au milieu de tous les trucs que les nutrionnistes ne recommandent pas, on t’a découvert une passion pour les légumes au bouillon et pour les omelettes. Ouf ! En attendant, tu ne pèses toujours que 9 petits kilos et quelques poussières.

Tu es tellement cool qu’on t’emmène partout sans problème. Au resto, en sortie à la journée, en week-end loin. Tu es tellement cool qu’on s’est dit qu'il n'y avait aucune raison que tu ne sois pas de la partie si on partait à Londres à Pâques.

Tu es tellement cool, sauf quand tu vires au gremlins (j'avais écrit ce billet il y a quelques mois, il est toujours complètement d'actualité). Genre le soir où les nuits se commencent et se finissent invariablement dans notre lit ! Ou quand les choses ne vont pas comme tu le voudrais. Tu croises les bras quand tu es fâchée et tu te roules par terre quand on te refuse quelque chose. Tu es capable de taper une crise pendant 30 mn à moitié à poil après le bain parce que tu as décidé qu’il était hors de question de s’habiller. Et puis de toute façon tu ne voulais pas sortir du bain !

Avec toi on fait des expérimentations. Enlever un côté de barreaux dès 16 mois : epic fail (tu trouvais ça génial pour jouer mais du coup pour t’endormir tu naviguais entre notre chambre et la tienne, c’était pire !). Mettre un matelas par terre dans notre chambre… Medium fail...

Tu ne te foules toujours pas sur le langage. Tu as juste ajouté « coucou » à ta panoplie. Tu communiques toujours énormément par gestes. Limite en mimant. Cette semaine tu m'as montré ton bras puis le chat en râlant pour me dire qu'il avait essayé de te mordre (il faut dire que tu ne l'épargnes pas le pauvre !).

Tu as parfaitement su t'imposer dans la fratrie. Pas question d'être juste la petite. Tu veux tout faire comme tes aînés et tu ne te laisses pas faire.

Tu aimes dessiner comme tes frère et sœur (tu as même essayé de découper les catalogues de Noël comme eux), nourrir Chaton Couillon le soir, soigner, promener et faire à manger à tes bébés, chanter.

Tu sembles parfaitement adaptée à la crèche.

Dans quelques temps nous fermerons, je l'espère, le dossier du reflux urinaire après les examens de contrôle. Et tout ça sera définitivement derrière nous mon petit chat.

Love you so much...